| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |
 

Reseignements Generaux
Geographie
Nationalité
Symboles d' identité
Patrimonie historique
Anthropologie
Culture Aborigène
La Langue
Le Silbo Gomero
Vêtements
Folklore
Fetes
Instruments Populaires
Art Traditionnel
Arts Plastiques
Literature
Sculpture
Architecture
Orfèvrerie
Gastronomie
Médecine Populaire et sorcellerie
Théâtre
Cinema
Radio
Télévision
Photographie
Mùsique
Les Sports Autochtones
Éducation
Plan Ville
Web cam en temps réel 24 heures
Journal et Nouveautés
Culture canarie
Restaurants
Guanches
Le temps aujourd'hui
Immobilier
Douane
Centres sanitaires
Consulat
Règlement aéroport
Règlement Sanitaire
Contactez Nous
Aide
Galerie

Ads By CiberSpaces

livechat software for business



 
CINEMA.

Le cinéma, peu après d’avoir été  inventé par les frères Lumière a fait irruption aux Iles Canaries et il est arrivé de la main d'un opérateur  chargé de présenter le cinématographe avec la nouveauté ajoutée de roder ses images.

Quelques canariens ont été devenus acteurs et le premier film réalisé entièrement aux îles, mais pas produit par aucune d’elles, a été « l’Âme Canarienne» (1945) tournée à Tenerife.

En réalité il n'a pas existé un intérêt spécial pour développer localement l'industrie cinématographique. Mais, d'autres ont profité les excellences insulaires pour ses réalisations et celui-là a été le cas de films qu'ont eu une grand réussite  comme « Moby Dick » (1956), rodée partiellement dans les eaux de Gran Canaria, ou de ce film toujours rappelée « Un million d'années avant» (1966).

Le court métrage a proliféré plus que le long car les coûts sont inférieurs. Dans cette modalité Javier Fernández Caldas s’est  fait connaître (« Le Dernier battement», et « Fragile », 1993), il est auteur aussi d'un long métrage d'aventures intitulé « L'île de l'Enfer ».

 

Ads By CiberSpaces

 
Ads By CiberSpaces

| Accueil de Site | Contactez Nous | Aide |